L’embossage : c’est quoi et comment faire ?

L’embossage est une technique qui permet de mettre en relief un motif.
Il existe deux modes d’embossage différents, l’embossage à sec et l’embossage humide ou à chaud.

[Article mis à jour – décembre 2013]

L’embossage à sec

L’embossage à sec consiste à mettre en relief le papier (ou tout support) directement, sans apport de produits.

Avant, les accessoires requis étaient une source lumineuse (ou table lumineuse, caisson ou boîte avec une lampe et un couvercle transparent), un pochoir et un stylet.
Pour embosser à sec, on posait sur la source lumineuse le motif que l’on voulait mettre en relief (le pochoir ou n’importe quel autre motif) et par dessus on posait le support (papier, calque, feuille d’aluminium, etc.). Avec le stylet, on suivait les contours du motif de façon à marquer suffisamment le support, ce qui créait le relief.

Selon la précision du motif, il convenait de choisir un stylet plus ou moins fin. S’il y avait beaucoup de surface à marquer, par exemple un fond de quadrillage, un cœur, un plumetis, etc. on pouvait aussi utiliser un outil à embosser à plusieurs embouts qui permettait d’aller plus vite.
Selon la qualité du papier choisi, il fallait travailler plus ou moins lentement car on risquait de trouer le support. Il fallait donc adapter la pression exercée sur le stylet. Il fallait aussi s’assurer lorsque l’on positionnait le pochoir sous le support qu’il était bien orienté dans le sens souhaité. Il suffisait de soulever les deux en même temps et de les retourner pour vérifier et l’emplacement et la bonne orientation (surtout s’il s’agissait d’un texte).

On peut embosser à sec aussi plaçant  le support entre deux stencils identiques, ce qui permet d’éviter l’utilisation de la source lumineuse. C’est le principe utilisé par Fiskars avec son ShapeBoss mais qui reste limité aux motifs diffusés par cette marque.

Maintenant, on utilise communément une machine (big shot, cuttelbug…) pour embosser. On place le support en sandwich entre deux plaques et on passe le tout dans la machine qui presse l’ensemble. C’est beaucoup plus rapide et net. On trouve une multitude de motifs, de fonds, de texte, d’encarts….. Ainsi, on peut embosser des supports plus épais et on ne risque plus d’abimer le papier. En finition, on peut utiliser le papier embossé en recto ou en verso. Les deux cotés sont beaux à voir et on peut l’utiliser selon l’envie, ce qui n’était pas le cas avant.

Ces machines peuvent aussi faire de la même manière des découpes de motifs très rapidement et proprement avec des « dies ».

 

L’embossage à chaud ou humide
L’embossage à chaud utilise de l’encre et de la poudre (résines) ainsi qu’une source de chaleur. Cette source de chaleur, appliquée sur le mélange encre-poudre, fait fondre la poudre et crée ainsi le relief.

Il existe deux encres différentes, l’encre de fond (ou schalk) qui sèche très vite et ne peut pas servir à l’embossage, et l’encre traditionnelle incolore ou colorée, en stylo ou en tampons encreurs, appliquée elle sur un tampon constituant le motif choisi. Si l’on utilise les stylos, on peut aussi créer son propre dessin, écrire ou utiliser un pochoir.

Le choix de la poudre est fonction du choix de l’encre. Si l’on a choisi une encre incolore, alors c’est la poudre qui va faire la couleur. Si l’on a choisi une encre colorée, on peut utiliser soit une poudre à effet brillant soit une poudre à effet pailleté.
Dans les deux cas il faut chauffer pour créer l’effet de relief.

La source de chaleur peut être soit un décapeur thermique soit un pistolet à embosser que l’on trouve facilement dans le commerce pour environ 20 euros. L’avantage du pistolet est que la température est adaptée à la technique de l’embossage alors que le décapeur thermique doit être réglé à la bonne température au préalable.

Ceci dit, quelle que soit la source de chaleur utilisée, il faut impérativement attendre qu’elle soit stabilisée en température pour qu’elle soit pleinement efficace. Si la bonne température est atteinte, le résultat doit être bien lisse. Si ce n’est pas le cas et que ça reste granuleux c’est que vous n’avez pas assez chauffé.

Lorsqu’on applique l’encre, il en faut ni trop ni trop peu. Pas assez d’encre et la poudre n’accrochera pas, trop d’encre et le motif va baver. Pour trouver la bonne quantité d’encre à déposer, il convient de tester au préalable en tamponnant deux ou trois fois plutôt qu’en appuyant trop fort sur le tampon encreur.

Aujourd’hui on trouve également des encres liquides ou encres à peindre. Quand on utilise la technique de l’embossage avec ces encres, le relief sert de serti comme dans la technique de la peinture sur soie avec la gutta. Avec ces encres on peut ainsi utiliser la couleur souhaitée sans qu’il y ait diffusion sur le support.

Parmi les marques et sites web qui diffusent les produits et accessoires à embosser, il y a Aladine (encres à chaud), Fiskars (embossage à sec), Creaclic, Photopassion, Scrapmalin et bien d’autres encore …

3 thoughts on “L’embossage : c’est quoi et comment faire ?

  1. Pingback: Comment utiliser un pistolet à air chaud pour embosser à chaud | VHD Créations

  2. Véro

    Bonjour,
    En règle général, les encres que l’on trouve le plus souvent sont celles que l’on peut embosser(mettre de la poudre), elles sont plus vives. Les autres (les « chalks »)sont plus pastels. Si vous avez un doute demandez à votre vendeur.
    On peut éffectivement utiliser toutes sortes de tampons.
    Les tampons transparents sont vraiment super à utiliser parce-que l’on voit où l’on pose le motif et ce surtout pour les textes.
    Bon embossage.

  3. Estelle LARMUSIAUX

    Bonjour,

    Je suis très intéresser par la technique de l’embossage a chaud toutefois je me pose quelques questions sur le matériel à utiliser:

    Comment reconnait-on l’encre à sechage lent ou rapide ?
    Est-ce que c’est préciser sur l emballage ou il y a des marques spécialistes ?

    Peut-on utiliser toutes sortes de tampons ?
    Ou doit-on utiliser utiliser uniquement des tampons « épais » ou peut-on utiliser des tampons transparents en silicone ?

    Merci d’avance pour votre réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *